Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

microblogging

  • Le mot de la semaine : l’oraliture

    Je vous l’avais promis la semaine dernière et en creusant, j’ai fini par trouvé un mot de communicant qui ne soit pas anglo-saxon. Ouf, l’honneur est donc sauf.
    Contraction d’oralité et d’écriture, l’oraliture est un phénomène né avec les nouvelles technologies. C’est le retour à l’oralité mais par l’écrit : le SMS, le microblogging et le tagging en sont l’illustration. On n’écrit plus. On parle et on écrit comme on parle. Ca peut donner des choses comme ça sur des blogs d’ados : « salout a tous!ce site va p-e vous apprendr a mieu me connètr (mè sa c pa encore gagné jvou di!!!!lol).Vou alé connètr mon entourage é pi mé loisir etc.......alé bonne visite...... »… Vous aussi vous êtes obligés de lire à haute voix pour comprendre ?
    Je dois être terriblement réac mais je préfère rester fidèle aux mots, tels qu’ils sont.

  • Twitter or not Twitter ?

    Twitter, vous connaissez ? Mais si, c’est ce site de micro-blogging qui vous permet de partager avec vos lecteurs passionnés par votre vie vos moindres faits et gestes, heure par heure voire minute par minute. Exemples glanés à l’instant : « Achat d'un adaptateur secteur pour mon ipod! – 14 hours ago » ou encore « Rahhhh merdasse fausse alerte le rdv pour le déj est à 12h45 pas 11h45. Estomac affamé est stupide et n'a pas d'oreille - 5 minutes ago » et aussi « Je repeins la maison avec le beau-père. Ca trace, une journée et tout est fini. Ca niaise pas! 3 days ago ». Bon, vous voyez à peu près où je veux en venir. Je ne suis pas une grande fan de Twitter et surtout, j’ai du mal à en voir l’intérêt, que ce soit pour celui qui twitte ou celui qui lit. Je trouve même cet outil beaucoup trop intrusif, même si certains sont prêts à jouer le jeu en exposant ainsi leur quotidien !
    Vous pensez peut-être comme moi que je suis devenue has-been et que je ne comprends décidemment plus rien au truc de djeunes ? J’ai douté moi aussi mais ce qui me rassure, c’est que des grands noms du web concèdent aussi que l’intérêt de Twitter est limité. Ouf, je ne suis pas la seule puisque même Pierre Chappaz (fondateur de Kelkoo, Président de Wikio) ou Eric Dupin de Presse-Citron (et depuis peu ennemi public n°1 d’Olivier Martinez) se posent la question.
    Mais c’est un article de Fred Cavazza, véritable empêcheur de tourner en rond, qui m’a fait revoir en partie mon jugement. Pour nous convaincre que 2008 sera bien l’année du micro-blogging et donc de Twitter, il présente 3 applications concrètes de cet outil. D’abord, la marque ClubMed qui invite une bloggeuse connue pour une semaine de vacances à Chamonix avec comme consigne de décrire sa semaine via Twitter. Ensuite, un journaliste de L’Express qui couvre le Printemps de Bourge et créé un blog et un twitter pour parler de son expérience sur le festival. Enfin, l’application de gestion de projets Harvest qui propose d’utiliser Twitter pour faire son reporting.
    Finalement, grâce à Fred Cavazza, j’entraperçois rapidement quelques situations dans lesquelles Twitter présente un début d’intérêt. Mais j’avoue quand même n’être pas encore totalement convaincue par le concept. Il doit me manquer des qualités visionnaires pour imaginer que Twitter sera l’outil marketing de l’année. Je vais donc suivre ce dossier de près et rester attentive aux nouvelles applications Twitter.