Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marketing alternatif

  • Des champs de mine dans le ketchup

    ... C'est le titre que l'on pourrait donner à cette dernière campagne néo-zélandaise dégôtée sur le site du marketing alternatif. Le concept est pour le moins visuel : en ouvrant le sachet de ketchup, vous déchirez l'image d'une image... qui donne finalement l'impression de saigner avec le ketchup qui s'échappe.
    A première vue, j'ai trouvé bonne l'idée de la campagne. Simple et pertinent.
    Mais finalement, je me demande ce que cela donne dans les faits. Je veux dire, le client qui arrive au Mac Do local va-t-il prendre le temps de saisir le sens de la campagne ? Va-t-il seulement prendre le temps de voir que le dessin représente une jambe et que celle-ci saigne quand on ouvre le sachet ?
    C'est toujours la même question qui revient lorsque l'on réfléchit à une campagne. Toutes les bonnes idées ne sont pas toujours réalistes. Sur le papier, cela semble bien mais dans les faits, le public risque de passer à côté du message car on attend de lui trop d'effort d'attention et/ou de réflexion.

    landmines.jpg

     

     

  • Le mot de la semaine : l’ambiant marketing

    J’ai découvert cette expression ce matin : l’ambient marketing. Là, j’ai tout de suite pensé : « wahou, ça sonne pas mal comme mot de la semaine pour mon blog ». Et après seulement, j’ai pris le temps d’aller voir sa signification. Si c’est pas de la comm’ ça, je me demande bien ce que c’est. Et oui, je suis tombée dans le panneau : une expression qui sonne bien et hop, sans même savoir quel concept se cache derrière, je l’adopte juste parce que le « packaging » (le nom en l’occurrence) me plaît.
    Enfin bref, je m’égare. L’ambient marketing donc. Cela consiste à faire de la publicité en ciblant l'endroit où les consommateurs seront, afin d'être sûr de toucher la cible. Comme pour tout en communication, les cas concrets valent mieux que les théories donc pour illustrer ce qu’est l’ambient marketing, j’en ai sélectionné quelques exemples sur le web :
    - afin de sensibiliser le public sud-africain sur les risques de l’alcool au volant, l’agence Jupiter a transformé les toilettes de boites de nuit en chaises roulettes accompagnées du message « who’s driving ? »
    - toujours aux toilettes (non, ce n’est pas une spécialité de l’ambient marketing, juste un hasard), l’association WWF a voulu alerté sur les problèmes de déforestation. Ca se passe de commentaires et ça s’apprécie en images :
    1452433564.gif





    Pour d’autres études de cas en ambient marketing, je vous conseille le blog de l’agence Tribeca.