Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

identité numérique

  • La question de l’identité numérique

    chut.jpgVous ne me ferez jamais dire de mal d'internet. Non jamais. Ce serait comme vous dire que je n’aime pas les chats, ceux qui me connaissent un peu ne le croiraient pas une seconde (oui, vous vous en fichez mais bon, c’est mon blog, j’y raconte ce qui me passe par la tête !).
    Donc je disais, je ne dirai jamais de mal du net. En revanche, je pense qu’il faut y faire attention. Particulièrement quand il touche à notre propre vie, à l’intime, à nos données personnelles. La question de notre identité numérique va être de plus en plus sensible. A force de semer partout des infos sur Flickr, Twitter, Facebook, Viadeo, Linkedin, les blogs, les forums etc. on en finit par ne plus maîtriser notre propre identité. On divulgue des détails trop personnels. On laisse des données privées sur tout un tas de sites.
    Question idiote à propos des ados d’aujourd’hui qui publient sur des blogs ou Myspace les vidéos de leurs beuveries ou  les photos de leurs amourettes du moment. Pensez-vous qu’ils seront contents dans dix ans, une fois mariés et rangés, que de telles ‘’antécédents’’ circulent encore sur le web ? Vous allez me dire que l’on peut supprimer ces données. Oui, sauf qu’entre temps, elles ont eu le temps d’être reprises par d’autres, et là, c’est trop tard.
    Pour toutes ces raisons, et aussi parce que je passe déjà vraiment trop de temps dans ma vie virtuelle, j’ai décidé de boycotter Facebook. Oh je sais, mes super copines n’arrêtent pas de me dire qu’il faut absolument que j’y sois. Et bien non, je fais de la résistance. En tout cas pour l’instant ! Et en tout cas en mon nom propre.
    Vous vous dites peut-être à la lecture de ce billet que je suis parano. Lisez plutôt cet article. Il est juste édifiant. Et là, vous me direz si effectivement je suis parano. Ou s'il y a de quoi le devenir.
    Bon week-end!

  • Conseils sur l’identité numérique

    Toujours dans la série “je ressors les infos que j’avais mises de côté”, je vous invite à découvrir cette interview très instructive d’une recruteuse qui utilise beaucoup le web et les réseaux sociaux dans son travail. Découverte par Christophe, elle nous dit tout : pourquoi, comment, à quelles occasions et à quelles fins exploite-t-elle les nouveaux media?
    Directrice d’un cabinet d'un cabinet RH (et plus généralement en accompagnement des enterprises en mutation), Fadhila Brahimi porte une importance particulière à son identité numérique (la sienne et celle de son entreprise) et dit y travailler en moyenne une heure par jour.
    Par ailleurs, si elle estime ainsi que 30 à 40% des recrutements qu’elle fait aujourd’hui sont issus de contacts générés sur le web, elle sent que les dirigeants ont encore besoin d'être rassurés par rapport aux nouveaux média et que la conversion se fait petit à petit. Enfin, elle considère que la créativité et l’expertise prouvée (billets, vidéos…) peuvent supplanter l’expérience stricto professionnelle ou la formation initiale.
    Evidemment, dans la recherche d'emploi, le web reste un outil indispensable, et évidemment pas seulement pour y pêcher les petites annonces. A propos de la formation que je suis pour mon prochain retour à l'emploi (aïe, ça fait un moment que je vous avais annoncé un billet à ce sujet... il arrivera bientôt... chaque chose en son temps), je regrette que ce point de l'identité numérique ne soit pas abordé. Mais tout le reste de la formation est excellent et extrêmement instructif, donc aucun regret !