Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

green marketing

  • L'ours mal léché

    Est-ce que sous couvert de défendre une grande (à défaut de bonne) cause, la communication peut tout se permettre ? Personnellement, je ne sais pas. C'est cette pub qui tourne beaucoup sur le web en ce moment qui m'a interpellée. Il s'agit de nous alerter (nous faire super flipper?) sur le réchauffement climatique, en dénonçant notamment les dégâts causés par le transport aérien.
    Ce qui me gêne ici, c'est l'analogie avec le 11 septembre. On a tous en tête ces images de corps qui se jetaient pas les fenêtres pour ne pas périr dans les flammes... Ici, ces images ultra-violentes sont réutilisées avec les ours polaires.
    Que reste-t-il en réalité dans l'esprit de celui qui reçoit ces images ? Est-ce parce que les images sont si choquantes, il n'oubliera jamais que l'émission de gaz d'une personne dans un avion pour un vol en Europe (en moyenne) équivaut au poids (moyen) d'un ours polaire ? Et du coup, est-ce que je vais hésiter à acheter un billet d'avion quand je voudrai (enfin) aller voir ma copine Manu à NY ? Et bien, je vous l'avoue : non.
    Alors faut-il buzzer pour buzzer ? Choquer pour choquer ? C'est nécessaire, certainement. Mais ça n'a pas de sens si ça ne s'inscrit pas dans un message plus global, plus impliquant... Non ?