Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

communicante

  • Qui suis-je au fait ?

    Il est temps, je crois, de passer aux présentations.
    Mon vrai prénom, c’est Herveline… Oui, c’est original. Pour ceux d’entre vous que cela intéresse, sachez que c’est breton et qu'il s'agit tout simplement du féminin de Hervé. Pour le blog, j’ai préféré me présenter comme Hervie, ça sonne beaucoup plus web 2.0 non ?
    Mon prénom a toujours été utile dans mon métier de communicante. Avoir un prénom « différent », ça permet de sortir un peu du lot. En lui-même, c’est déjà presque un outil de communication. Par exemple, si j’appelle un journaliste qui a déjà été relancé 156 fois cette même journée, il me remettra plus rapidement et plus facilement que si je m’appelais Marie ou Stéphanie (désolée les filles). Merci donc à mes parents d’avoir été visionnaires au point de m’affubler d’un prénom qui serait raccord avec mon métier !M
    Mon métier d’ailleurs : communicante et marketeuse parce que je trouve ça plus parlant et moins pompeux que « Responsable Marcomm». J’aime sincèrement ce métier qui me permet de me pencher sur plein de missions en même temps : un peu de Relations Presse par-ci, une organisation d’événement par-là, une conception de brochure aussi et pour terminer une opération e-mailing. Loin de l’image des strass et paillettes, le marketing et la communication ont beaucoup d’avantages :
    - c’est humain. On rencontre et on échange tout le temps : en interne avec tous les services, avec les journalistes, avec les créatifs, avec les prestataires…
    - on ne s’ennuie jamais tant on travaille sur des missions différentes
    - ce métier fait appel à une palette de qualités : créativité, organisation, rédactionnel, relationnel, polyvalence. On se bonifie avec le temps !
    - on se tient au fait des dernières tendances en termes d’outils et de stratégies de communication, ce qui nous lie beaucoup aux nouvelles technologies et à la nouvelle économie
    - puisque c’est un métier transversal, il permet de s’intéresser et de se former à toutes sortes de problématiques, dans mon cas le e-business et le tourisme. Et pour certains, c’est l’occasion d’allier métier et passion, comme d’être le « communicant » d’un artiste par exemple.
    - ce métier ouvre des portes pour l’évolution vers des postes RH ou même commerciaux…
    Vous l’aurez compris, j’ai donc plein de raison d’aimer ce que je fais… Enfin, en temps normal, puisque pour le moment, je fais partie des quelques 2,1 millions de chômeurs français. Je suis bien décidée à trouver l’employeur idéal qui me fera confiance et me confiera les clés de son marketing et de sa communication.
    A bon entendeur !