Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

afm

  • Téléthonez-moi

    telethon.gifJe dois vous faire une confession : j’adore le Téléthon. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce rendez-vous immanquable de début décembre me réchauffe le cœur. Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça. Pour la bonne cause bien sûr, mais aussi pour la nostalgie, ça me rappelle les préparatifs de Noël et les bons chocolats chauds d’hiver.
    Là, vous êtes en train de vous dire que je m’égare. Que vous venez ici parce que c’est écrit « marketing et communication » dans la baseline du blog. Bon c’est vrai que l’introduction a été un peu longue, mais voilà là où je veux en venir. Non seulement je pense que le Téléthon est génial pour toutes ces raisons sentimentales, mais en plus, ils sont vraiment bons en termes de comm.
    Déjà, bravo à l’AFM qui réussi à squatter l’antenne de France Télévision pendant 30 heures chaque année depuis déjà 22 ans (et hop un petit coup de vieux au passage…). Voilà déjà un sacré beau coup de communicant. Et au-delà de la traditionnelle promotion off-line, le Téléthon a aussi su prendre le virage du net. Cette année par exemple, ils proposent l’opération « Un million pour le Téléthon » dont le principe est de construire un mur pixellisé de e-donateurs. Simple et efficace, ça marche.
    Ces initiatives mettent en exergue une dimension importante de la communication « solidaire ». Les associations et ONG ne peuvent plus se contenter de faire du marketing de manière artisanale. Elles doivent réfléchir en entreprises solidaires et s’approprier les outils et techniques de communication classiques. Au risque, sinon, de ne plus attirer ni donateurs, ni bénévoles.
    Bon week-end avec le 36 37.