Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hervie au pays des communicants - Page 3

  • Les Relations Presse, oui, mais où sont passés les journalistes ?

    journaliste.gifDepuis que j’ai commencé à travailler comme attachée de presse à la fin des années 90 (no comment…), j’ai l’impression que le travail de RP a considérablement changé. Pas seulement sous l’impulsion du web et des réseaux sociaux, mais aussi parce que le métier de journaliste a changé. Alors qu’à l’époque on pouvait organiser des conférences de presse et espérer y compter une vingtaine de participants pour une « moyenne » annonce, aujourd’hui, on nous déconseille carrément ce format tant les journalistes manque de disponibilité.

    On en revient toujours au même problème : les médias, et particulièrement la presse écrite, vivent en crise depuis des années et cherchent à renouveler leur modèle économique depuis que le web est venu jouer sur leurs plates-bandes. Du coup, les rédactions (mêmes celles des titres prestigieux) voient leurs effectifs réduire d’année en année. Difficile, voire impossible donc pour les journalistes de se libérer pour venir entendre parler un PDG de son dernier produit « révolutionnaire ». C’est pire encore quand on essaie de les rencontrer de façon informelle, histoire de se rencontrer, d’échanger sur ce que l’on fait, donner un avis sur l’évolution de son métier.

    Du coup, cela complique évidemment le travail des Relations Presse. A nous d’en tirer des avantages et de mâcher au maximum le travail des journalistes en amont, de leur fournir presque l’article tout chaud avec les visuels qui vont bien. Cela nous permet de mieux maîtriser notre message, c’est vrai mais sur le fond, cela pose aussi plus questions. Quelle est la vraie de mission des journalistes, si ce n’est justement de « humer » les tendances ? Pour ce faire, il faut parfois réussir à lever le nez de son écran, prendre le temps d’écouter, de creuser, d’aller dégoter l’info que personne n’avait vue.

  • Twitter en chiffres

    Bon, mes bonnes résolutions commencent mal mais il faut quand même que je partage avec vous cette infographie bien foutue. C'est comme un guide pratique pour mieux comprendre Twitter à travers quelques chiffres-clé. Toujours utile quand on se lance, et en plus, l'infographie est très joliment réalisée, ce qui ne gâche rien !!!

    twitterlimits-english.jpg

  • Blogging or not blogging… that is the question

     

    blog communicationVoilà la question que je me pose en cette rentrée, au moment où l’on décide de tout remettre à plat pour repartir sur de bonnes bases. Je tiens ce blog depuis le 5 mars 2008 exactement, soit plus de 4 ans de services plus ou moins bien rendus. 4 ans sur le web, c’est une éternité non ?

     

    Quand je prends le temps de le lire, de me perdre dans les archives, je me rends compte que ce blog reflète finalement peu la réalité de ce qu’est mon quotidien de communicante. Depuis 4 ans, le métier a évolué, j’ai évolué, mon regard sur la communication aussi. Bref je change mais je ne vois pas ce changement sur ce blog. J’utilise cet espace comme un endroit où je relaie des campagnes qui m’ont marquées ici et là, mais finalement, je réagis plus avec un œil de consommatrice que de communicante. Et finalement, je me rends compte que je parle peu des préoccupations qui sont les miennes au jour le jour. Ce n’est pas faute d'avoir des choses à dire ! Sauf que je vois deux grosses contraintes à cela : c’est extrêmement chronophage et ça m’obligerait peut-être à dévoiler trop de choses sur mon employeur et sa stratégie, et il n’en est pas question.

     

    Chronophage, bien sûr. Quand je prends le temps de vous parler de mes recherches d’une agence de RPresse et ce que j’en attends réellement, ça ne me prend  pas des heures, mais ce sont autant de minutes grappillées sur des temps de loisir où j’ai envie de vaquer à d’autres préoccupations. Et concernant le deuxième point, il est clair, je ne suis pas là pour vous dévoiler les choix stratégiques  de l'entreprise dans laquelle je suis.

     

    Du coup, je suis parfois un peu déçue de la légèreté du blog. Je relaie des vidéos ou des campagnes plutôt amusantes, des slideshares aussi instructifs que divertissants mais finalement, ce blog manque de hauteur.  Cette hauteur qui fait que j’aime de plus en plus ce que je fais car je perçois combien la comm peut être stratégique dans une belle PME, combien elle peut être aussi synonyme de développement pur pour l’entreprise. Je trouve aussi notre métier de plus en plus passionnant car c’est de plus en plus un métier de contenus. Quand je vois les heures passées à écrire pour un blog professionnel, un magazine corporate, un magazine interne, des communiqués de presse etc… Je me dis que notre métier est de plus en plus proche de celui d’une rédaction ! Bref autant de choses que j’aimerais parfois partager plus avec vous mais que je ne fais pas pour les raisons que je viens d’évoquer.

     

    Du coup, je me pose aussi la question de la pérennité de ce blog. Pourquoi continuer à l’animer s’il ne me convient plus ? Et bien tout simplement parce que ce blog, c’est aussi un capital. Un petit capital peut-être mais tous ces articles postés depuis des années sont autant de chances de pouvoir partager avec le plus grand nombre mes coups de cœur ou coups de gueule.

     

    Bon conclusion, je vais continuer à faire vivre ce blog. Ma bonne résolution de rentrée serait de publier des articles plus de fond, plus en lien avec mon quotidien. Je ne pourrai certainement pas échapper aux billets plus léger, simplement pour partager une belle campagne, mais j’essaierai aussi de refléter mieux la réalité de mon métier. Vaste programme… On en reparle bientôt !

     

     

  • Bonnes vacances !

    Voilà tout est dans le titre... je me mets en vacances bloguesques pour profiter de la vie offline.
    Retour prévu d'ici mi-août ou fin août... suivant l'inspiration !
    A bientôt !02307816-photo-vacances.jpg