Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je suis venue te dire que je m’en vais…

     creation-logo-entreprise-199227641246501.pngEt oui, ça devait arriver un jour. Après plus de cinq ans de bons et loyaux services (enfin, j’ai fais de mon mieux) et trois mois sans avoir rien publié, il faut que je me rende à l’évidence : j’ai laissé ce blog mourir de lui-même. La faute au manque de temps, au manque d’envie, à la tête ailleurs… Tout ça.

    Bon je ne vais pas me lancer dans un longue recherche introspective pour savoir ce que ce blog… Ce qui est sûr, c’est que ça a été une chouette expérience. Chronophage mais chouette. Ca m’a obligé au départ à faire beaucoup de veille, à gratter à droite et à gauche sur le net les bonnes idées et les bonnes campagnes à relayer.

    La veille est devenue une habitude désormais. Je n’ai plus besoin de l’alibi du blog pour la faire au quotidien. Sur mon métier, sur celui de l’entreprise pour laquelle je travaille. Disons que ce blog m’a mis le pied à l’étrier et m’a amené à m’ouvrir à ce qui se passait ailleurs. A prendre de la hauteur. C’est certainement le plus riche enseignement. Pour une communicante, vous penserez que c’est sûrement une évidence. C’est certainement un tort, mais ça ne l’était pas avant. Ca l’est maintenant.

    Quand je dis maintenant, je veux dire aujourd’hui, dans mon travail de communicante pour une belle agence marketing. C’est d’ailleurs aussi à cause de grâce à Loyalty Expert que je ne reviendrai plus sur ce blog. Parce que c’est une aventure professionnelle aussi enthousiasmante que trépidante. Que ça me laisse finalement peu de temps pour venir en parler ici. Dommage, c’est pourtant en ce moment que j’ai l’impression d’apprendre beaucoup sur mon métier et d’en découvrir des dimensions de plus en plus intéressantes, de plus en plus stratégiques.

    Faisons un deal alors : on continue la conversation dans la vraie vie, d’accord ?

    Je ne peux pas partir sans un dernier clin d’œil pour Vincent, commentateur entre tous… Merci à toi !

    A bientôt les communicants,