Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'épilepsie s'affiche

    Après le coup de gueule, voilà un coup de coeur. Tout est dit sur cette affiche, qui semble-t-il n'a pas été réalisée par une agence ayant un budget de quelques milliers d'euros. Non semble-t-il c'est un témoignage de Papa qui veut partager son désespoir. Et c'est très réussi...

    épilepsie.jpg

     

     

  • Les communicants parlent aux communicants... Au secours !

    2641205466_small_1.jpgLa semaine dernière, j'ai perdu mon temps assisté à la journée Devcom qui se tenait à la CCI de Lyon. Une journée entière de conférences, "la seule manifestation professionnelle qui propose une offre exhaustive de solutions en marketing, communication et ventes" comme ils disent.
    Je vous épargne les problèmes logistiques (les inscriptions en ligne qui plantent, le bureau de l'organisateur qui n'en n'a que faire de mes problèmes d'inscription etc) et les conférences sur les RP ou l'ergonomie des sites web, qui enfoncent des portes ouvertes, mais après tout, on est aussi là pour parler à des gérants de PME/PMI pas forcément au point sur tous ces sujets.
    En revanche, ce qui m'a franchement mis en colère, c'est cette conférence qui nous promettait de nous apprendre à "fédérer, gérer et rentabiliser une communauté sur le web". J'y suis allée très curieuse et la tête pleine de questions auxquelles j'espèrais au moins trouver quelques réponses. Et bien non seulement je n'ai rien appris, mais surtout, j'ai été horrifiée par ce que j'y ai entendu. Il y avait là trois conférenciers de pas trop mauvaise facture semble-t-il, mais un intrus s'est rapidement glissé à leur table. Avocat de son état, l'homme a mobilisé le micro pour nous dire combien Internet était un danger terrible, que beaucoup de gens faisaient des dépressions parce que l'on usurpait leur identité et qu'en plus, il y avait des gens trop méchants qui faisaient des groupes sur Facebook pour critiquer les marques. Bouuuuuuuh les méchants.
    Et là, j'avoue, c'est moi qui ai frôlé la dépression nerveuse. Comment peut-on ainsi laisser dériver une conférence et tenir un tel discours à des dirigeants peu avertis qui venaient peut-être plein d'espoir pour utiliser le web comme levier de comm'. Sur toute l'assemblée, je parie qu'aucun d'entre eux n'utilisera Internet en comm pour les 10 prochaines années et je me demande même si certains n'ont pas déjà tout simplement coupé leur connexion internet au bureau.
    On sentait bien les autres conférenciers gênés aux entournures, mais aucun n'a vraiment osé couper la chique de l'avocat. Le Monsieur était important, l'animateur nous a même dit qu'il passait sur TF1... vous pensez, ça impressionne ! Je n'ai pas pu m'empêcher d'alpaguer l'un d'es conférenciers à la sortie pour lui demander gentiment si quand même, parfois, Internet pouvait être utile aux entreprises. Il a juste sourit, me disant qu'il fallait bien prévenir des dangers... Bon là, je crois que c'est bon hein.
    J'ai l'air de m'en amuser, là, mais franchement, quelle image cela peut-il donner alors que l'on est encore en pleine expansion et que la pédagogie est ultra-importante en matière d'utilisation du web en communication. On est en 2010 quand même, il est temps d'intégrer le fait qu'Internet fait maintenant partie de nos vies et que c'est devenu un outil de communication indispensable. Pffffffff. Allez, je vais me rabattre sur cet article "Mes 10 étapes pour la mise en oeuvre des médias sociaux en entreprise", j'y trouverais certainement plus que pendant cette conférence...

  • Le mot de la semaine : le SMO

    smo.jpgSans Management Opérant ? Sens du Marketing Olé-olé ? Sensationnelle Mémoire d'Okapi ? Meuuuuuuuuuuh non, rien de tout ça. C'est beaucoup plus intelligent, vous vous en doutez bien. Il s'agit en fait du le Social Média Optimisation, est-ce que ça vous éclaire plus ?
    Si je me fie aux explications de Greg Pouy (tiens, encore lui!), le SMO, c'est se référencer et être visible avec les contenus de sa marque sur les principaux réseaux sociaux : Flickr, Youtube, Dailymotion, Viméo, etc. En fait, c'est simple, il ne suffit plus de travailler le référencement de son entreprise et de ses mots-clés via son site ou son blog, mais il faut aussi y travailler sur les plateformes communautaires.
    Dis comme ça, ça parait simple non ?

  • Marque corporate, marque commerciale... y'a-t-il encore une différence?

    C'est un article de Gregory Pouy qui m'a fait me poser la question. Lui pose la question sous un angle différent: "la marque coporate est-elle morte". Perso, j'aurais plutôt tendance à penser que si l'une des 2 n'existe plus, ce serait plutôt la marque commerciale. Non par que l'aspect business soit oublié, bien sûr que non, ça se saurait. C'est simplement qu'avec l'avènement des outils communautaires et des fameux "consom'acteurs", on touche plus à une dimension globale que purement commerciale de la marque.
    Par exemple, lorsque l'on évoque des marques très connues comme Apple, Mac Donald's, Chanel, Panzani (pourquoi celles-ci, je ne sais pas!), on pense à des produits mais aussi à tout l'univers qui va avec, aux valeurs qui sont liées. Je pense que c'est aussi le cas parce que désormais, on a besoin de "s'identifier" aux marques que l'on consomme, de savoir qui se cache derrière un yahourt ou une voiture.
    C'est complètement aussi lié au phénomène des médias sociaux où les personnes s'emparent des marques, demandent des comptes et plus de transparence.
    Je vous laisse découvrir cette réflexion sur le sujet de Muriel Humbertjean, Directrice Générale Adjointe de TNS Sofres.


    La marque Corporate est-elle morte