Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Wonderbra et ses amis

    Wonderbra a toujours eu une communication... hum, comment dire... "généreuse" (note de service: c'est une blague de vendredi... ceci expliquant la pauvreté de cela). Quand en plus ils surfent sur le phénomène Facebook, ils sont vraiment drôles. En termes de budget, on voit bien que c'est la crise... même pour Wonderbra. J'imagine que le stagiaire-graphiste a dû coûter moins cher qu'Adriana... Well done!

    wonderbrafacebook.jpg

     

     

  • La faute à Apple

    faute-apple.jpgLorsque j'ai vu ça sur le fil Twitter de Jacques Froissant, j'ai été franchement étonnée... non pardon, j'ai été déçue. Non mais sans rire, quand on s'appelle Apple, qu'on a des fans partout dans le monde, qu'on s'est imposé par la qualité de sa communication visuelle et du design de ses produits... Comment peut-on laisser passer une telle faute d'orthographe dans un mailing ? En quelques lettres, le message et  la marque perdent toute crédibilité.

    Bien sûr que l'on fait tous des fautes d'orthographe (je vous fais confiance pour en avoir repérées sur ce blog... personne n'est parfait hein...) mais franchement, dans un outil marketing comme un mailing, je trouve que c'est juste impardonnable. Oui, impardonnable. Surtout qu'en faisant 2/3 recherches, je me rends compte que ce n'est pas une première pour Apple. À ce niveau là, c'est de la négligence non ?

    Loin de moi l'envie de m'acharner sur Apple, ça arrive à d'autres bien sûr, mais j'avoue que ça me surprend toujours que l'on puisse laisser échapper des fautes d'orthographe ou de syntaxe sur des communiqués de presse, des brochures, des panneaux publicitaires... bref toutes sortes de documents de communication sur lesquels, a priori, on passe plusieurs heures et que l'on fait normalement relire pour éviter ce genre d'écueil.

    Bon j'avoue, je suis un peu extrémiste du genre. J'aime trop la langue française pour accepter qu'on l'écorche. Je suis par exemple capable de rentrer dans une petite boutique pour signaler à la vendeuse que le "colant" en vitrine se sentirait mieux s'il avait deux "ll". Je n'y peux rien, ça me fait mal aux yeux. Je fais aussi partie de ces puristes vieux réacs qui sont incapables d'écrire en langage sms... je trouve ça horrible non ? Parfois, seulement parfois, je m'autorise un "we" à la place du sacro-saint week-end (oui d'accord, fin de semaine serait encore mieux) mais c'est bien le seul écart que je m'autorise.
    Je crois que c'est aussi pour cela que je suis devenue communicante. Je trouve que le français est une belle langue, tout en complexité et en finesse et que dans notre métier, on a la chance de pouvoir jouer avec. L'une des nombreuses joyeusetés de la vie de communicante !

     

    ps: c'est amusant mais pour une fois, j'hésite un peu avant d'envoyer ce billet... un peu peur qu'une méchante faute se soit glissée...

  • Fixfoto flashé

    Vu sur le twitter de Fred Cavazza, cette campagne bien vue (ah ah ah) de Fixfoto. C'est simple et par cher à mettre en place, encore fallait-il y penser : installer des panneaux publicitaires dans la ligne de mire des radars et promouvoir Fixfoto, un site de tirage de photos !
    Que cette campagne soit bien réelle ou non (est-ce vraiment possible à réaliser sans risquer de se faire taper sur les doigts?), le buzz autour est efficace... et c'est bien tout ce qui compte !

    fixfotode.jpg

  • Du contenu, du contenu et encore du contenu

    Si vous n'êtes pas encore convaincu que les contenus sont l'avenir, regardez plutôt cette vidéo très instructive trouvée chez le génial Vinvin :