Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les hologrammes by Adidas, c'est chic

    Déjà vu ici et , mais je voulais aussi signaler cette belle initiative d'Adidas.
    L'hologramme est tendance en ce moment. Que ce soit sur CNN ou dans la vitrine d'une boutique de sport de Marseille, l'effet est garanti. Granti en tout cas sur les fans de foot qui semblent épatés de retrouver Steve Mandanda et Karim Benzema en 3D (ceci est un copier/coller des noms... vous ne croyez tout de même pas que je m'y connais en foot?). C'est un moyen moderne et efficace pour générer du trafic en magasin.
    On peut aussi imaginer des actions de street marketing à base d'hologrammes qui seraient vraiment intéressantes. Enfin, l'imagination ne fait pas tout, encore faut-il avoir le budget pour s'offrir de telles opérations.

  • Ne négligeons pas la communication interne

    employés.gifVu sur ce site de communicants canadiens, un article qui traite de la communication interne : « Quatre clés pour réussir son branding interne ». Le sujet est intéressant et mérite de s’y arrêter, au moins le temps d’un billet. Je dois dire que j’ai souvent observé que la comm interne est négligée au profit de la comm externe dans les petites et moyennes structures.
    J’ai notamment en tête de nombreux exemples de lancement de produits orchestrés à grand renfort de publicité et de RP… alors que rien n’est fait pour sensibiliser le public primordial et oh combien sensible que sont les employés.
    L’article pointe aussi une erreur récurrente. Trop souvent, ce sont les cadres et les managers qui profitent des séminaires, formations et autres actions de communication interne. Or, le public le plus hostile à votre marque se trouve rarement dans ce profil, mais plutôt dans ce que l’auteur du billet appelle « la classe moyenne ».
    Enfin, l’article conclut sur un chiffre édifiant : des employés qui se sentent engagés dans leur entreprise sont 38% plus productifs.
    Un chiffre à méditer et qui nécessite que l’on rende à la communication interne toute son importance.

  • Marketing et finance : l’amour vache ?

    money.jpgIntéressant cet article de Stratégies qui met en exergue la difficile relation entre services marketing et financier. On en revient toujours au même : le sacro-saint ROI. Quelle campagne ? Quel budget ? Quelles retombées ? Quel retour sur investissement ? Dans quels délais ?
    L’exercice n’est pas toujours simple. Comment évaluer les résultats d’une campagne de marketing viral ou de relations presse ? Les professionnels réfléchissent à de nouveaux outils pour mesurer leurs résultats, mais de là à rentrer dans les cases du tableur excel du directeur financier…
    Les vocabulaires et les enjeux ne sont pas les mêmes, les perceptions des métiers du marketing non plus. Mais ces obstacles sont dans un sens salutaires puisqu’ils obligent les professionnels à rationnaliser et à optimiser au maximum leurs campagnes.
    Comme il est loin le temps des strass et des paillettes !