Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le mot de la semaine : le mentoring

2076530906.2.jpgNon, les communicants n’ont pas le monopole des jolis mots qui en jettent et qui sonnent anglo-saxon-hype-et-trendy. Et il y a aussi les hommes et les femmes des Ressources Humaines. Je leur dédie donc cette leçon de mot hebdomadaire.
Le mentoring donc. Evidemment, on imagine que ce terme trouve sa source dans la mythologie grecque. Si j’en crois la définition donnée ici, il s’agit d’une pratique de mise en relation entre deux personnes de compétences différentes destinée à former, soutenir et promouvoir les rapports dans le travail. Il s’agit donc d’une relation soutenue d’apprentissage entre un individu qui offre appui, encouragement et partage son expérience, ses compétences et sagesse avec un autre individu prêt a bénéficier de cet échange pour enrichir son cheminement personnel.
Venue des Etats-Unis, le mentoring devient un instrument formalisé pour soutenir les carrières, en donnant notamment aux « mentees » la possibilité de construire un réseau de contacts en recevant le parrainage d’un ou plusieurs « mentor(s) ». Cette relation repose sur deux principes fondamentaux : le partage d’expérience et la relation de confiance. Certaines entreprises utilisent le mentoring pour que les jeunes arrivants soient chaperonnés et coachés par des anciens. On l’utilise aussi en politique. En Suisse, c'est même devenu un programme fédéral pour l’égalité des chances, notamment hommes/femmes.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, je trouve que le mentoring, c’est encore mieux lorsque c’est spontané, que ça se passe naturellement, sans que l’on ait besoin de mettre un joli mot dessus. Juste parce que deux personnes, avec deux profils différents, s’entendent assez bien pour vouloir s’entraider et s’encourager mutuellement.
Allez, l'occasion est trop belle pour ne pas saluer Brigitte, une ancienne super-boss, qui est en quelque sort mon mentor. Pas parce que quelqu'un l'a décidé pour nous, mais parce que ça s'est fait comme cela. Cette grande dame (parce que c'en est une) m'a toujours suivi dans mon parcours professionnel, encouragé, guidé, conseillé, boosté... tout ça a la fois et plus encore. Elle a une vraie intelligence humaine, une qualité naturelle qui fait qu'elle a pris sous son aile quelques oies du marketing et de la communication à qui elle fait partager son expérience. Et j'ai la grande chance de faire partie de ces oies.  Merci Brigitte !

Les commentaires sont fermés.